[FORUM] La parole au monde associatif et syndical

Vous êtes ici

Version imprimableEnvoyer par mailVersion PDF
Ecouter

Forum expressions associatives et syndicales

École inclusive oui, mais qui est dedans qui ne l’est pas ? Et quoi faire pour ceux qui sont à la limite ?

Certains enfants sont sans nul doute en situation de handicap, certains n’en ont à l’évidence aucun. Mais beaucoup d’autres sont entre les deux. Ils ont des difficultés dont la cause est plus ou moins bien identifiée, et l’« altération substantielle » de leurs fonctions dont parle la loi n’est pas ou mal établie. Sur cette limite, se posent de nombreuses questions : qui sont ces enfants qui ont un pied dedans un pied dehors ? Et si leur position dedans/dehors n’est pas claire, comment peut-on néanmoins agir et veiller à favoriser leur pleine inclusion ? Les solutions pour les uns sont-elles pertinentes pour les autres ?

Vincent Lochmann, journaliste et consultant, animera le Forum expressions associatives et syndicales sur le thème « École inclusive oui, mais qui est dedans qui ne l’est pas ? Et quoi faire pour ceux qui sont à la limite » le mardi 9 juillet de 17 à 19h. (Mini interview : 3 questions à Vincent Lochmann).

A cette occasion, 8 représentants du monde associatif et syndical sont invités à débattre : 

Veronique Faudou-Sourisse,
Vice-présidente de « vivre avec le Saf (Syndrome d’alcoolisation fœtal), parent

Les parents adoptifs de Vivre Avec le Saf (Syndrome d’alcoolisation fœtale) se voit souvent opposer des motifs psychologiques aux difficultés de leur enfant. Ce n’est que lorsque ces difficultés sont liées à un diagnostic que des solutions peuvent être mises en place. La reconnaissance du handicap déclenche des droits qui leur étaient fermés avant. Pourtant ces enfants avec ou sans reconnaissance sont les mêmes, comment répondre à leur besoin ?

Régis Félix,
Membre du secrétariat école de ATD quart monde, ancien principal de collège

Les enfants de familles en situation de grande pauvreté́ sont très souvent orientés, parfois dès l’âge de 6 ou 7 ans, vers l'enseignement spécialisé́ (Ulis, IME, Itep) ou, à la fin de l'école élémentaire, vers l'enseignement adapté (Segpa principalement). Or pour la plupart de ces adultes ou de ces enfants exclus du cursus scolaire ordinaire, il n'y a aucune déficience intellectuelle qui pourrait justifier cette orientation.

Nathalie Groh,
Présidente de la fédération française des Dys, parent 

Les enfants avec des troubles des apprentissages sont porteurs de difficultés aux niveaux de sévérité très différents. Du simple retard de développement au trouble sévère, tous les degrés existent. Pour autant les réponses ne font pas écho à ce continuum de situation. Les paliers sont nombreux et les effets de seuil excluent trop de jeunes des soutiens dont ils auraient pourtant besoin.

Lionel Deniau,
Président d’honneur de l’Aire, association des Itep et de leurs réseaux, ancien directeur général

Les enfants suivis par les Itep présentent des troubles psychiques qui nécessitent un soutien accru et un accompagnement médico-social. Mais à partir de quel moment, considère-t-on qu’ils aient un handicap ? Comment refondre aux besoins de ceux qui sont juste en dessous du seuil ?

Marie-Christine Tezenas,
Secrétaire générale du groupe polyhandicap France, parent

Les enfants polyhandicapés cumulent des difficultés cognitives, motrices, une grande fatigabilité et par-dessus tout une temporalité particulière qui entraine un temps de latence très important dans leurs réponses. Le milieu "ordinaire" est-il capable de s'ajuster à ces spécificités ? Il faut avoir de l'ambition pour eux, mais peu nombreux sont ceux qui pourront en tirer un bénéfice réel.

Audrey Chanonat,
Membre de l’exécutif national du syndicat national des personnels de direction de l’Education nationale, principale de collège à La Rochelle

Comment les établissements scolaires répondent-ils à la diversité des besoins particuliers des élèves ? Comment prendre en compte les situations individuelles tout en veillant au collectif scolaire ? Comment veiller à chacun et à tous à la fois ? Élise Caperan, Déléguée nationale SE Unsa Enseignants spécialisés, enseignants des RASED, comment la communauté éducative prend-elle en compte les besoins particuliers des élèves ? Comment l’Unsa envisage-t-elle l’inclusion ?

Agnès Daguet,
Responsable SNUIPP Fsu (à confirmer)

Agnés Duguet représente le principal syndicat enseignant du premier degré au Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées. Comment l’inclusion des élèves est-elle prise en compte dans la diversité des besoins des élèves ? Au delà des moyens, comment peut-on veiller à l’adaptation des réponses aux besoins de chaque enfant ? Forum expressions associatives et syndicales Mardi 9 juillet : de 17 à 19h

Forum expressions associatives et syndicales
Mardi 9 juillet : de 17 à 19h

Informations

Université d'été 2019 : trois jours de débat ouvert et d’expression libre dans un contexte studieux et festif du 8 au 10 juillet 2019.

Contact : univ-ete@inshea.fr

Adresse : 58/60 avenue des Landes 92150 Suresnes - France